Protection Travailleur Isolé : les tendances 2021

Depuis 10 ans que nous faisons cette analyse prédictive, c’est la seconde fois que nous voyons une rupture technologique (disruption) qui va transformer en profondeur le marché travailleur isolé PTI. 2021 sera l’année de l’Intelligence Artificielle avec une nouvelle génération de solutions.

«Protection Travailleur Isolé sur smartphone ? Cela n’a rien de révolutionnaire»

Les premières applications mobiles pour Travailleur Isolé  sont apparues sur les smartphones Nokia en 2008, avant d’être publiées début 2012 sur l’App Store (iOS) et PlayStore (Android). Rétrospectivement, ces solutions étaient fiables, simples d’utilisation et offraient déjà ce que 80% des fournisseurs proposent aujourd’hui comme fonctionnalités. Les modes de détections n’ont du reste pas évolué avec toujours la détection de perte de verticalité et l’absence de mouvement en cas d’immobilité prolongée. En déclenchant automatiquement, le dispositif d’alarme permettait de porter secours au collaborateur en situation de détresse déjà en 2012.

Après le talkie walkie (première génération) et les équipements dédiés (seconde génération, 2008), cette troisième génération de dispositifs d’alarme pour travailleur isolé s’est généralisée au milieu des années 2010. Aujourd’hui, la mise en place de solutions PTI DATI sur smartphone est un standard.

Ce standard a été permis par les smartphones qui technologiquement mettent à disposition capteurs internes (accéléromètre et gyroscope) et système d’exploitation, Android et iOS (Apple), pour développer des applications PTI. En cas de problème ou de situation de détresse, l’utilisateur dispose ainsi d’un bouton SOS toujours à portée de main et de différents modes de détection. L’aspect pratique est évident car « on n’oublie pas son smartphone ». L’aspect fiabilité et performance a lui rapidement convaincu les entreprises pour la mise en place d’une solution Protection Travailleur Isolé.

Quatrième génération : objets connectés et Intelligence Artificielle

Avec la quatrième génération, une solution PTI Sécurité interagit directement avec l’environnement du collaborateur. L’objectif est de gagner de précieuses minutes en cas de problème et surtout de garantir une qualité de gestion des alertes à 100%. Il s’agit là des deux points clés de la protection du travailleur isolé. C’est certes moins visible au premier coup d’œil que le bouton SOS ou l’alerte agression. On s’éloigne également du talkie walkie historiquement assimilé aux travailleurs isolés PTI.

De manière concrète, lors du déclenchement de l’alarme du travailleur isolé,

  • Le dispositif d’alarme localise l’utilisateur en intérieur (indoor) avec précision.
  • Le chargé d’assistance appelle immédiatement la personne à proximité pour porter secours (collègue sur le chantier, PC sécurité, client sur site à ce moment) et directement les services d’urgence,
  • L’Intelligence Artificielle fait l’analyse temps réel de l’alarme du travailleur isolé. En parallèle, elle supervise le bon déroulement.

La quatrième génération permet ainsi de diviser le temps de réaction pour deux.

On reste également sur une logique forte. En cas de problème, chacun d’entre nous veut immédiatement parler à une personne (humain), professionnel formé aux situations d’urgence. La technologie est simplement là pour aider aux bonnes décisions avec les informations qui font la différence.

Deux prérequis : réponse d’urgence intégrée et protection des données

La quatrième génération de solutions PTI DATI n’est pas le concept d’une start-up découvrant la problématique DATI Travailleur Isolé. Elle contribue déjà aujourd’hui à la sécurité de milliers d’utilisateurs. L’expérience au quotidien nous a appris deux éléments essentiels concernant les dispositifs d’alarmes :

Objets connectés et Intelligence Artificielle (IA) n’ont de sens qu’avec une solution intégrée

Un équipement dédié ou une simple application PTI envoyant des messages d’alerte et des appels en cascade répondent à moins de 30% de la problématique.

Inutile donc d’imaginer une quatrième génération lorsque l’ensemble de la problématique travailleurs isolés PTI n’est pas maîtrisé. La solution doit aller de l’alarme du travailleur isolé à l’appel aux services d’urgence en passant pour les outils de pilotage et gestion.

Garantir la protection des données

Une solution de quatrième génération utilise et rend les données intelligentes. Ces données comprennent des noms, des numéros de téléphone, des positions GPS et parfois des données encore plus sensibles lorsqu’il s’agit de localiser en intérieur (indoor). Il est donc nécessaire de protéger ces données dans un contexte où la cybersécurité est devenue une priorité.

En parallèle, la collecte des données doit être abordée de manière claire et transparente. Avec les objets connectés et l’Intelligence Artificielle (IA), le sujet est toujours plus d’actualité et il faut donc le prendre en compte avec les bons interlocuteurs au sein de l’entreprise. Il s’agit d’une étape nécessaire dans la démarche pour protéger les travailleurs isolés, alors que l’attention est souvent au départ sur le type de dispositif d’alerte et les modes d’alerte.

Cela étant, la mise en place d’un PTI reste loin du ‘big data’ avec la collecte massive et l’analyse des données (type Facebook ou autre). La logique d’une solution travailleur isolé DATI est en effet celle d’un expert ‘virtuel’ qui analyse en temps réel la situation avec plus de 10 années d’expérience et plus de 14’000 alertes traitées. Donc pas de tracking temps réel et surtout respect de la sphère privée.

«Oui, mais je voudrais un bip SOS avec la perte de verticalité»

C’est souvent ainsi que les entreprises formulent leur demande lorsqu’elles contactent un fournisseur de PTI. Et pour la plupart d’entre elles, le sujet PTI DATI est loin d’être évident.

Sur le marché de la Protection Travailleur Isolé, tous les dispositifs d’alarme comprennent un bouton SOS et plusieurs modes de détection. Les plus classiques sont la détection de perte de verticalité et d’absence de mouvement en cas d’immobilité prolongée. Généralement, l’alerte agression et différentes sécurités positives complètent ce standard actuel pour protéger les travailleurs isolés.

« Voici les point clés de votre problématique »

Sauf quelques rares exceptions, chaque métier a ses spécificités. Les collaborateur en situation de travail isolé interviennent régulièrement hors GSM (pas de réseaux opérateur) ou l’entreprise a un historique PTI Travailleur Isolé très négatif (« on a tout essayé et rien ne marche »).

L’enjeu est donc de prendre la problématique de la protection du travailleur isolé dans son ensemble et de cerner les points clés. L’expérience montre que le simple équipement ou la seule application trouvent déjà là leurs limites.

« Vous voulez une solution simple d’utilisation, fiable et performante »

Tout le monde n’est pas adepte des smartphones. A l’autre extrême, dans de nombreux domaines, les collaborateurs jonglent en permanence entre notifications et applications mobiles métiers. Chaque entreprise a son propre contexte ‘digital’.

Mais dans tous les cas, la quatrième génération permet de répondre à l’équation de base pour la sécurité des Travailleurs Isolés : être le plus simple possible pour le collaborateur tout en couvrant ‘tous les cas rencontrés par le travailleur isolé’.

« Et évidemment, le standard actuel »

La quatrième génération est déjà un standard (« l’état de l’art ») et ces dispositifs d’alerte sont proposés au prix du marché. Ce sont ces deux paramètres qui en font en 2021 une nouvelle rupture technologique prête à être généralisée, après celle des smartphones.

Au travers de ces exemples concrets, nous avons résumé nos trois conseils pour réussir votre projet de protection des travailleurs isolés en 2021. Pour en savoir plus avec une documentation ou les conseils d’un expert des solutions PTI DATI, contactez-nous

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest