Vu des entreprises, une pléthore de solutions pour une problématique complexe. Vu des acteurs de la Protection Travailleur Isolé, des cycles de décision très longs pour un marché qui atteint aujourd’hui un taux d’équipement d’à peine quelques %. Au final, des travailleurs isolés qui ne sont pas équipés d’où l’idée d’une charte avec quelques premiers principes simples pour faciliter et accélérer l’adoption de ce type de solutions.

« Protection Travailleur Isolé ? On en parle depuis 20 ans »

Derrière la dénomination « travailleur isolé » se cachent des problématiques spécifiques à l’entreprise et à son domaine d’activité : des activités hors réseau GSM des techniciens de maintenance à la difficulté à géolocaliser un forestier en forêt. Or, depuis plusieurs années les technologies et les solutions ont considérablement évoluées pour aujourd’hui apporter une réponse performante adaptée à tout métier.

Principe 1 : la solution PTI DATI contribue à la sécurité dans 100% des situations.

Garantir la fiabilité d’un équipement destiné à la sécurité

Déclenchements intempestifs, localisation erronée, problèmes d’autonomie, de réception GSM, le DATI a une image assez éloignée des standards que l’on est en droit d’attendre d’un tel équipement. Son rôle est en effet d’être le « filet de sécurité » après un événement grave.

A l’heure actuelle, applications mobiles PTI sur smartphone et appareils spécifiques dédiés (boîtiers et montres essentiellement) coexistent. Mais, pour cette seconde catégorie, une grande partie de la fiabilité du dispositif de Protection des Travailleurs Isolés est conditionnée par la qualité et performance de quatre fonctions clés :

  • GSM : pour la communication et transmission des alertes,
  • Accéléromètre : pour la détection d’une situation anormale, perte de verticalité ou absence de mouvement,
  • GPS : pour localiser précisément un collaborateur en danger,
  • Architecture globale pour un fonctionnement performant.

Il faut simplement avoir à l’esprit l’écart qui existe entre une application mobile tirant partie des fonctionnalités d’un smartphone type Samsung et un appareil spécifique produit au mieux à quelques milliers d’exemplaires. Un fabricant comme Samsung vend 1 million de smartphones par jour avec les composants les plus avancées et un budget de R&D qui atteint 14 milliards USD.

Dans le cas de DATI Travailleur Isolé spécifiques, une transparence est donc nécessaire sur l’origine, la conception et le descriptif technique. On ne peut pas affirmer sans preuve qu’il sera capable de détecter une chute, soit un événement d’une durée de 0.5 seconde, après deux années de fonctionnement.

Principe 2 : le développement (R&D) et les caractéristiques techniques internes d’un équipement PTI sont clairement précisés.

De l’alerte à l’envoi des services d’urgence

La responsabilité de l’employeur porte sur la partie alerte mais également sur ‘l’organisation des secours’, dit autrement, la réponse d’urgence. En quelques années, l’offre sur le marché a significativement évolué. On est passé des simples appels et SMS en cascade sur des numéros préprogrammés à la gestion des alertes par un plateau d’assistance ou un télésurveilleur.

Les entreprises ont en effet compris deux éléments clés :

  • Le traitement des alertes est un métier à part entière,
  • On ne peut pas être bon en gérant une (fausse) alerte par mois.

De plus, cela reivent à faire porter cette responsabilité sur des collaborateurs qui ne sont absolument pas formés pour ce type de mission.

Faire évoluer le marché de la Protection Travailleur Isolé implique donc de pouvoir proposer une solution complète, dispositif d’alerte et réponse d’urgence. Il faut alors avoir également l’honnêteté d’expliquer à l’entreprise qui souhaite se limiter à un simple appareil, que ce choix n’est aujourd’hui plus d’actualité et qu’il revient à faire 50% de la démarche sécurité (sauf cas particulier d’une problématique limitée à un site avec présence d’autres collaborateurs en permanence).

Principe 3 : toute solution DATI PTI propose systématiquement d’intégrer une réponse d’urgence professionnelle (plateau d’assistance ou télésurveilleur).

Conseiller et accompagner

Résumer la mise en place d’un DATI Travailleur Isolé à une touche SOS, détection de perte de verticalité, GPS avec un plateau d’assistance / télésurveilleur et un manuel d’utilisation (ou vidéo en ligne), conduit à passer à côté des points essentiels de la problématique. Outre l’aspect technologique et métier, le conseil, les retours d’expérience et le suivi ont un en effet un impact important pour la réussite du projet, même simple.

La maturité actuelle du marché et son faible taux d’équipement ne permettent pas à l’heure actuelle d’avoir un achat et déploiement ‘en un clic’ comme pour un produit standard voire devenu une commodité type smartphone ou produit de grande consommation.

Principe 4 : la solution DATI s’intègre dans une démarche pilotée par le fournisseur avec analyse des spécificités de l’entreprise, accompagnement dans le déploiement et suivi.

Conclusion : un état du marché Protection Travailleur Isolé

L’objectif de ces 4 principes n’est pas d’affirmer que telle solution est meilleure qu’une autre ou même d’empêcher l’émergence de nouvelles solutions avec une approche radicalement différente. Il s’agit en fait d’une première étape d’une charte pour simplement contribuent efficacement à la sécurité des travailleurs isolés.

De plus, lorsque l’on regarde rétrospectivement les dix dernières années, trois vagues successives d’acteurs du PTI Travailleur Isolé se sont positionnées sur ce marché. Ils ont disparu pour les deux premières (troisième extinction à venir), ce qui a eu pour conséquence d’imprimer un sentiment profond de manque de fiabilité et de solution inadaptée. Un sentiment certes justifié, mais au détriment des quelques acteurs qui eux proposent des solutions fiables et éprouvées, au-delà de ces vagues surfant sur la tendance technologique du moment.

Enfin, la très grande majorité des entreprises n’a pas intégré la dimension Protection des Travailleurs Isolés et se limite au miminum minimorum après plusieurs mois (années) de réflexion.  Or, dans certains domaines d’activité, les collaborateurs sont tous en situation ‘isolé’ au quotidien. Cette frilosité extrême ne pousse pas à l’émergence d’un ou quelques standards et limite l’attractivité économique du marché, détournant ainsi de ce marché les grands acteurs de l’innovation.

Mes conseils pour réussir votre projet Protection Travailleur Isolé

  • La solution contribue à la sécurité dans 100% des situations.
  • Le développement (R&D) et les caractéristiques techniques internes d’un équipement PTI sont clairement précisés.
  • Elle propose systématiquement d’intégrer une réponse d’urgence professionnelle, plateau d’assistance ou télésurveilleur.
  • Elle s’intègre dans une démarche pilotée par le fournisseur avec analyse des spécificités de l’entreprise, accompagnement dans le déploiement et suivi.