Le Dispositif PTI a considérablement évolué ces dernières années. Retour sur les temps forts d’une solution qui s’intègre aujourd’hui dans un simple smartphone.

Les premiers Dispositifs PTI : radio ou équipement spécifique

A l’origine utilisés principalement dans l’industrie et dans des métiers particulièrement exposés, les dispositifs Protection Travailleur Isolé, souvent appelés ‘homme-mort’ en référence à la fonction de détection de perte de verticalité, sont incorporés à des équipements radios ou DECT. Certes robuste, ce type de solution est souvent considéré comme peu pratique par les utilisateurs.

Les premiers boîtiers PTI, avec bouton d’alerte (rouge) et transmission par GSM, font leur apparition. Plus compacts, ils peuvent surtout être utilisés quasiment partout grâce à la couverture GSM étendue des opérateurs mobiles. Autonomie (batterie) et performance de la géolocalisation sont deux points faibles de ces solutions.

Premier tournant majeur avec le lancement des smartphones (2004-2006)

Sous l’impulsion de Symbian et Nokia, les téléphones portables s’ouvrent aux applications mobiles stables et performantes, premier pas important vers le téléphone PTI. La partie logicielle est alors simplement en avance sur l’électronique car il manque GPS et accéléromètre pour réunir dans un téléphone toutes les fonctions importantes d’un PTI DATI.

Des équipements comprenant GPS, accéléromètre, Bluetooth et touche SOS, sont lancés sur le marché et permettent de d’ajouter une fonction PTI Travailleur Isolé à un téléphone standard. Avantage, ils peuvent se connecter par Bluetooth à un grand nombre de modèles de téléphones, ce qui évite ainsi au collaborateur d’en changer.

Le smartphone équipé PTI se généralise (2006-2009)

Les smartphones intègrent progressivement en standard accéléromètre puis GPS, avec notamment le Nokia 5500 puis Nokia E52. Tout est désormais réuni pour offrir une solution complète fonctionnant sur un même téléphone : simple et pratique pour le collaborateur.

Autre avantage notable, la fiabilité d’un téléphone produit à plusieurs millions d’exemplaires par un fabricant reconnu comparé à une solution spécifique assemblant modem GSM, accéléromètre et GPS.

Du Dispositif PTI à la solution dématérialisée

En 2011, plus de 450 millions de smartphones vont être vendus dans le monde. La vague des « téléphones intelligents » déferle, accompagnée d’une multiplication de systèmes d’exploitation, d’iOS (Apple) à Symbian (Nokia), et d’une augmentation rapide des performances. Fiabilité, performance, robustesse, simplicité d’utilisation, prix abordable, ce sont désormais des dizaines des téléphones qui peuvent se transformer en DATI Travailleur Isolé.

Nous sommes donc à un nouveau tournant majeur, le Dispositif PTI traditionnel faisant désormais place à un téléphone PTI sous forme de simple application mobile, compatible avec les smartphones actuels et à venir, sur plusieurs systèmes d’exploitation : le PTI se ‘dématérialise’.

Les avantages de cette dématérialisation sont nombreux pour l’entreprise : aucun investissement dans un appareil rapidement obsolète, mise à disposition périodique de nouvelles versions et surtout, lors du renouvellement des téléphones mobiles, la possibilité de tirer partie des technologies les plus récentes.

Mes conseils pour réussir votre projet Protection Travailleur Isolé

  • Choisir une solution évolutive
  • Préférer une solution intégrée à un téléphone dernière génération